Cette ville est trop vieille 
Cette ville est trop vieille
et mon corps
est trop vieux
Il y a trop longtemps que je veille
il serait temps
qu'il pleuve

Cette ville est trop vieille
ces immeubles
sont trop vieux
depuis trop longtemps squattés par la vermine
qu'on y foute
le feu

Cette ville est trop vieille
et sçes dieux
sont trop vieux
Il est grand temps que quelqu'un y vienne
mettre
le feu

[suite...]
Mise en ligne : vendredi 27 juillet 2012, 16:34
Classé dans : Chansonnette  |  1992
4 commentaires   |  permalienk

Belles petites phrases fausses 
    Préparant une édition des aphorismes de Toulet, je suis tenté de le compléter par d’autres belles phrases extraites de ses oeuvres et qu’on trouve éventuellement citées ici ou là. Mais il faut prendre garde à ne pas trahir (« flouter » !) la pensée de l’auteur en les extrayant de leur contexte. [suite...]
Mise en ligne : mercredi 25 juillet 2012, 09:44
Classé dans : Chantier  |  2012
3 commentaires   |  permalienk

Cople inachevé manqué 
La mer
étincelait ainsi qu’une gitane
sous ses volants d’azur où scintille le fer ;
et tu m’as dit :
« Que je suis lasse de la mer...
Mise en ligne : jeudi 19 juillet 2012, 14:42
Classé dans : Recyclages
Commenter   |  permalienk   |  Aller plus loin

Minime 
    La femme est supérieure à l'homme : les phallocracistes ne font que de la discrimination positive.
Mise en ligne : mercredi 18 juillet 2012, 14:01
Classé dans : 2012  |  Épigrammes
2 commentaires   |  permalienk

L'émotif 
L'être à l'épiderme
transpirant
a le crâne
transparent
Mise en ligne : dimanche 8 juillet 2012, 17:44
Classé dans : 2012  |  Le malétant
Commenter   |  permalienk

World Music 
La foule est le grand moule où se coulent
les fous qui ont peur de perdre la boule

La foule est le four des fous des maboules
la foule est faite de sourds qui se saoulent

Le fou qui le sort son cou de la foule
on vous le lui tord son cou il s'éboule

Le fou qui se secoue de la foule
on vous le roue de coups qu'il s'écroule

(19 août 2007)

Mise en ligne : vendredi 6 juillet 2012, 23:07
Classé dans : Un schizoïde parade  |  2007
Commenter   |  permalienk

L'individu immonde 
    Les messages que le monde envoie à l'individu immonde sont infimes, juste des allusions. Ils n'ont rien d'assuré, les accusations qui y seraient ou seulement sembleraient s'y être glissées y sont laissées au seul jugement de l'individu immonde : à lui de se rendre compte de son immondicité et de l'immondanité de ses comportements. À lui seul. À lui le seul seul. À lui immonde, justement, de cette seulitude.
Mise en ligne : samedi 23 juin 2012, 19:08
Classé dans : Un schizoïde parade  |  2012
Commenter   |  permalienk

Paroles 
Des blagues idiotes rehaussées par
des retours à la ligne, ses recueils
en regorgent. Et pourtant il a
écrit deux-trois poèmes sympas :)
et nous l'aimons bien, Prévert, malgré
les relents d'école de la République,
de manif du Zéro Mai et de
vestibule de confessionnal
(le dictionnaire des synonymes
prétend qu'existe un mot « narthex »)
qu'exhale son discours à nos narines
peu nostalgiques d'une époque dont nous
n'avons, par bonheur, connu que la fin.
Mise en ligne : dimanche 10 juin 2012, 08:02
Classé dans : 2012  |  Épigrammes
Commenter   |  permalienk

Poètes de notre contemps 
    Écrire : ils n'ont que ça à la plume.
Mise en ligne : mercredi 6 juin 2012, 08:34
Classé dans : Épigrammes  |  2012
Commenter   |  permalienk


« · 15 · 16 · 17 · 18 · 19 · 20 · 21 · 22 · 23 · 24 · » »|