De réfléchir que je suis peut-être une nuisance... 
    De réfléchir que je suis peut-être une nuisance, moi aussi. De m’interroger. On est peut-être tous des nuisances. Chacun est la nuisance de quelqu’un.
    Exister. Exister mais en tremblant lorsqu’on a à dire certaines phrases. Présenter un visage figé dans une configuration qu’on ne peut décrire soi-même (parce qu’on ne se voit pas bien), et que jamais personne ne vous a jamais décrit en faisant usage du langage humain. Ne pas avoir certaines réactions quand certains types d’objets (certaines espèces d’animaux plus précisément) traversent son champ de vision. Ne pas vouloir comprendre ce qu’on ne vous demande absolument pas de comprendre, puisque ça évolue dans un dialogue où rien jamais n’est dit... Peut-on dire que tout ça — figements de visage, non-actes, et les actes exécutés maladroitement — que tout ça ferait partie du lexique d’un deuxième langage humain, langage délaissé des lingüistes, le langage émotionnel c’est peut-être ça ?
    Aucune ligne du Dalloz, aucun code de morale, aucun règlement d’immeuble, rien ne reproche rien à ces attitudes.
Mise en ligne : vendredi 19 février 2016, 08:39
Classé dans : 2002
Commenter   |  permalienk

À partir de 26 ans 
À partir de 26 ans
— âge moyen constaté —
n'y a plus de gens, n'y a plus
que des pseudos.

Dès cet âge, l'être humain, perdant pied
fait plus que ramer
pour essayer de faire paraître
aux yeux du monde
une image
à peu près bitable
de lui-même.

— Bein quoi ?... Regardez autour de vous...
... moi, par exemple.

Ça s'arrête à 62.
Mise en ligne : dimanche 24 janvier 2016, 13:53
Classé dans : 2004
Commenter   |  permalienk

Les moutnos sont des ovnis 
    Hier au supermarché, une femme parlait toute seule. Mon monde est merveilleux quand des folles y traînent.
    (Toute seule ? Pas plutôt à son portable ?)
    « Les moutons c'est bien des ovins ? », s'exclama-t-elle devant une barquette de merguez.
    « Ouh ouh !... ... C'est à vous que je parle !
    — Oui. »
    Elle devait chercher un amant, à cette heure de début d'après-midi. Mais une folle qui parle toute seule à mon plaisir suffit.
Mise en ligne : vendredi 22 janvier 2016, 08:47
Classé dans : 2007  |  Causeries
Commenter   |  permalienk

Test de comportement 
    Vendredi 21 juillet 2006
    J'ai rêvé que je passais un « entretien d'embauche » avec « test de comportement ». (Chose que je n'ai jamais eu à subir dans la vie réelle.)
    Ça m'a étonné à quel point mon inconscient pouvait être malin pour concevoir ce genre de tests. Je n'aurais pas cru ça de lui !
    C'est époustouflant, par contre, ce que mon conscient peut être manche. Il tombait réellement dans tous les pièges.
    Il y avait des bouteilles en plastique partout, un objet sans usage comportant quatre formes en plastique dont l'une phalloïde. Il aurait fallu que je range avant de commencer... ou alors que j'interroge mon interlocuteur sur l'utilité de tout ça... ou... je ne sais... Ça m'a simplement laissé sans réaction.
    C'était à un point tel que le psychologue que mon rêve avait placé en face de moi a fini par perdre son sang froid.
    Il ne faut pas s'énerver, Monsieur !
    Ou si ?
    Si. Dans certains cas limite, il faut s'énerver.
    Je me suis réveillé juste à ce moment-là, dommage, ça m'amusait beaucoup.
Mise en ligne : mercredi 20 janvier 2016, 19:06
Classé dans : 2006
2 commentaires   |  permalienk

Dommage que vous zayez pas l'image (ou tant mieux) 
    Jeudi 20 janvier 2005
    Regardé mes photos d'identité, depuis que j'en ai, l'âge de 17 ans :
    L'impression d'assister à une destruction.
    Plus ça va moins j'aime ma gueule.
    J'ai l'air de plus en plus mal dans ma peau.
    Je ne sais pas ce qui est pire : ma gueule de zombie total d'il y a cinq ans, ou ma gueule de branleur de maintenant.
    P. gardait dans son portefeuille l'une de ces anciennes photos, d'avant que je n'aie barbichette ni lunettes - mais il ne s'agit pas de barbiche ni de lunettes : je suis devenu effroyable, c'est tout. (Si elle m'aimait, elle devait aimer en moi celui que j'étais à 18 ans, à croire, le peu qu'il en restait. Mais elle ne m'aimait pas, elle avait besoin de quelqu'un pour l'aider financièrement.)
Mise en ligne : samedi 16 janvier 2016, 07:48
Classé dans : 2005  |  Traces
Commenter   |  permalienk

Kit complet 
Gainsbourg, Ian Curtis et Jim Morisson en première page de blog...
Le kit complet du normaupathe qui se relooke destroy...
Bah soyons content pour lui...
Content avec ironie mais content quand même.
Car je ne souhaite à personne ma souffrance...
(mais je ne m’amputerais de rien pour en guérir.)
Mise en ligne : mardi 3 novembre 2015, 10:10
Classé dans : 2013
4 commentaires   |  permalienk

Mon jardin secret 
Mon jardin secret
c’est moi, c’est ma personnalité
c’est là où je « m’esprime » pleinement
là où je suis « moi-même »
libéré de toute convention sociale
heureux en un mot...

Mon jardin secret
ceux qui en ont un jour franchi l’enceinte
se sont sentis monter l’angoisse
ont senti les étrangler une tristesse noire
et ça m’a laissé bouche bée
— et ils ont tôt pris leurs jambes à leur cou !...

Mon jardin secret
c’est mon dernier refuge
il n’y a que là où j’arrive à rire
(ou sourire) vraiment.
Bref je déprime pas mal
no comment...
Mise en ligne : mardi 3 novembre 2015, 09:54
Classé dans : 2013  |  Causeries
Commenter   |  permalienk

Quincard 
Quincard et simili smicard
ne lui restant quasi qu’un quart
de siècle ante final rencard

Quincard et en tout lieu tricard
de tous les cieux tenu à l’icare
vieux veau plus jamais queutard
Mise en ligne : lundi 2 novembre 2015, 23:49
Classé dans : 2014
Commenter   |  permalienk

:/ 
Le monde appartient à
ceux qui se lèvent tôt mais
ceux qui se lèvent tard
le confisquent :/
Mise en ligne : vendredi 16 octobre 2015, 22:18
Classé dans : 2010  |  Épigrammes
Commenter   |  permalienk


« · 2 · 3 · 4 · 5 · 6 · 7 · 8 · 9 · 10 · 11 · » »|