L'Émotion 
    Tu t'es tue un jour.
    (C'est ce qu'il fallait faire...)
    Tu n'as plus répondu à mes lettres.
    (Mes lettres ne peuvent que stupéfaire...)
    Tu m'as laissé tomber sans explication.
    (Rien n'a jamais d'explication...)

    Mais pourquoi as-tu négligé en partant
    de prendre une masse et de m'assommer ?
    Et de me fracasser le crâne comme un œuf de Pâques...
    Je t'en veux.
    Je t'en voudrai toute ma vie.
Mise en ligne : vendredi 25 janvier 2019, 16:16
Classé dans : 1995  |  Causeries
Commenter   |  permalienk


« · 1 · 2 · 3 · 4 · 5 · 6 · 7 · 8 · 9 · 10 · » »|