La découverte de l’Amérique avec cinq cents ans de retard 
    27 novembre 1991 - Je suis à nouveau bien seul, puisque Laurence m’a abandonné et que je ne tenais qu’à elle. Je vais bientôt découvrir l’Amérique (avec cinq cents ans de retard… dire l’état dans lequel je vais la trouver…) Oui tout cela est bien triste. Qui voudrait que je meure ?
    Juste un effroi momentané. Hier j’étais tout content. Demain je redeviendrai mon imbécile heureux. Les gens ne peuvent pas me comprendre. S’ils me comprenaient ce serait leur fin. Peut-être. Les gens ne connaissent pas le pays où je vis. Pour eux il y fait trop froid pour vivre. [suite...]
Mise en ligne : lundi 2 décembre 2013, 15:41
Classé dans : 1991  |  Traces
Commenter   |  permalienk


« · 7 · 8 · 9 · 10 · 11 · 12 · 13 · 14 · 15 · 16 · » »|