Réalisation 
Gare Saint-Lazare
un escalier
plonge dans le métro
comme vers sa tombe

À mi-chemin
(mi-profondeur)
l'homme est debout
lourd pardessus
lunettes d'aveugle
fixant le vide

À ses pieds un lourd vieux magnéto
un haut-parleur
diffusent en boucle :


« Quand les amants entendront
Cette chanson c'est sûr ma belle
Ils pleureront... »

« Cette chanson » est uniquement construite sur dix verbes
[suite...]
Mise en ligne : jeudi 6 septembre 2012, 09:22
Classé dans : 1997  |  Singes sous la pluie  |  Chantier
Commenter   |  permalienk


« · 13 · 14 · 15 · 16 · 17 · 18 · 19 · 20 · 21 · 22 · » »|