Traduit d'Alejandra Pizarnik 
Dehors il y a du soleil.
Ce n'est rien qu'un soleil
mais les humains le regardent
et après ça ils chantent

Je ne sais pas du soleil.
Je sais la mélodie de l'ange
et le sermon brûlant
de l'ultime vent.
Je sais crier jusqu'à l'aube
quand la mort s'allonge dénudée
sur mon ombre.

Je pleure en dessous de mon nom.
J'agite des mouchoirs dans la nuit et des bateaux assoiffés de réel dansent avec moi.
J'occulte des clous
pour bafouer mes rêves malades.

Dehors il y a du soleil.
Je me vêts de cendre.
Mise en ligne : samedi 1 septembre 2012, 12:40
Classé dans : Traduction
Commenter   |  permalienk   |  Aller plus loin


« · 13 · 14 · 15 · 16 · 17 · 18 · 19 · 20 · 21 · 22 · » »|