Kerepesi temető 
Jamais ne fus-je dans le coup
Dans votre foutue vie
Mais après vingt-cinq ans parmi vous
J’espère enfin y faire mon trou
Creuser mon trou au dépotoir
Section derniers restants d’humains
Le gérant met sur moi plein d’espoirs
On m’attend dès demain

Le long des murs du cimetière
Aucun uniforme ne veille

Sur mon lit de mort
Chaque soir je m’endors
Au matin m’y réveille
Plus nerveux que la veille
Ma maman et ma sœur
Me gavent de bonbons
Dehors elles soignent les fleurs
Qui seront sur ma tombe

[suite...]
Mise en ligne : mardi 7 février 2012, 17:16
Classé dans : 1987  |  Off Ze Road
Commenter   |  permalienk


« · 20 · 21 · 22 · 23 · 24 · 25 · 26 · 27 · 28 · 29 · » »|