Jeux floraux 
Aux prophètes
vous posâtes
pour vous la jouer poètes
tirant des mines défaites
et des gueules anti-fête
aux comètes
vous causâtes

vous posâtes
aux prophètes
pourtant jamais ne parûtes
que ce que toujours fûtes :
des
profs

même pas des plus fute-futes

(mais pourquoi tant d'aigresse
et pas me régaler d'allégresse
en regardant samber ma négresse ?)
Mise en ligne : dimanche 27 janvier 2013, 07:09
Classé dans : Meilleurs écrits  |  2013  |  Épigrammes

Commentaires 

Citer sur un « site social »


 
 
 

Ajouter un commentaire

Remplissez ce formulaire pour ajouter votre propre commentaire.









Insertion spéciale : « » Ç œ Œ