Shimonoseki, triste ferry-terminal 
Shimonoseki, triste ferry-terminal. Je mange des bananes
Séchées, je suis sale, il n'y a personne, les murs sont
Sales, et tristes, il y a des distributeurs de Pepsi
(-Cola)
Timides.

Shimonoseki, chaque fois que j'y viens il pleut.

Et si je vous proposais, amateur de poëmes, deux ou trois
Rondelles de bananes séchées, vous refuseriez car mes
Mains sont sales, que vous préférez le Pepsi
(-Cola) et que vous êtes
Timide.

Shimonoseki, esque chaque fois que j'y plains il veut ?

Non.

Mardi 21 avril 1987

Mise en ligne : mercredi 4 avril 2012, 19:57
Classé dans : Meilleurs écrits  |  Off Ze Road  |  1987

Commentaire de heptanes fraxion :
une carte-postale mentale qu'on s'envoit à soi-même ...
j'aime beaucoup le temps qu'il fait ainsi que le temps qui passe dans ton poème,les petites maledictions,la mélancolie qui tient bizarrement chaud et pourtant j'aime pas les poèmes qui contiennent le mot poème:comme un micro qui pendouille dans le cadre ou un cadreur pris en flag' dans un reflet...
tout ça,tout ça et inversement.
jeudi 5 avril 2012, 05:42

Commentaire de l´administrateur (Christian T.) :
Bien d'accord pour les poèmes qui parlent de poèmes. (Quoique celui-ci ne parle pas de "poèmes" directement mais d' "amateur de poëmes", avec un tréma...)
jeudi 5 avril 2012, 11:45

Commentaires 

Citer sur un « site social »


 
 
 

Ajouter un commentaire

Remplissez ce formulaire pour ajouter votre propre commentaire.









Insertion spéciale : « » Ç œ Œ